Témoignages

Fugitif de retour !

J'ai 49 ans, je suis marié et père de 4 enfants

Je connais le Seigneur JESUS-CHRIST depuis environ 25 ans et je l'ai rencontré aux Etats-Unis alors que j'étais en fuite loin de la France où j'avais commis plusieurs vols.

Arrivé à New York, DIEU à commencé à agir dans ma vie plus clairement en ce que j'ai eu une profonde conviction de péché, réalisant que j'avais fait la plus grosse erreur de ma vie.

Au cours de mon séjour là-bas, j'ai rencontré plusieurs chrétiens qui m'ont parlé de DIEU et de la Bible sans éveiller en moi quoi que ce soit, puis, le jour de Pâques 1984, un autre chrétien français m'a abordé et m'a reparlé de DIEU et de la Bible, me disant que j'étais pécheur et séparé de DIEU (je m'en rendait compte, ayant toujours cette conviction de péché depuis plus de 6 mois), mais il a rajouté que DIEU m'aimait quand même, ce que personne ne m'avait encore dit, et qu'il voulait me pardonner parce que JESUS-CHRIST avait payé pour moi sur la croix.

Il m'a demandé si je voulais être pardonné, et comme je lui ai répondu oui, il m'a suggéré une prière que j'ai simplement répété après lui avec conviction et à l'instant même j'ai senti que ce poids qui pesait sur mon coeur depuis des mois est parti instantanément.

Gloire à DIEU qui m'a sauvé de mes péchés à ce moment précis et qui m'a convaincu par la suite de rentrer en France pour rembourser tout ce que j'avais volé en témoignant aux créanciers très étonnés que c'était DIEU qui me poussait à le faire et maintenant je suis en règle devant lui et devant les hommes.

Que celui qui dérobait ne dérobe plus; mais plutôt qu'il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin.

Epître aux Ephésiens chapitre 4 verset 28

A présent je le sers parmi l'église ici à Chartres en attendant de le rejoindre un jour au ciel !

témoignage de Bruno

Pourquoi est-ce que je dessine ?

Depuis l'enfance, mon grand plaisir est de dessiner, plus que tout autre.

Né dans une famille chrétienne en Corée du Sud, j'ai été éduqué dans la foi par mes parents qui travaillaient pour le Seigneur. Moi-même étant chrétien, je n'avais jamais douté de la présence de Dieu. Un événement allait cependant changer ma vie.

En 1991, je me trouvais dans une très grande difficulté. Dans la détresse, la plus grande question que je me posais était : " Pourquoi le Seigneur garde-t-il le silence ? ". J'avais mené la vie jusque là avec la foi, mais, dans cette difficulté, le Seigneur ne m'adressait ni la parole, ni la main pour me relever. Alors une fissure commençait à naître dans cette foi.

Ma croyance allait jusqu'à s'effondrer quand un ami proche me conseilla un congrés chrétien. Je me suis alors décidé d'y participer, mais avec un coeur très lourd. Et là, pendant la Sainte Cène, le Seigneur est venu à ma rencontre. Il ne me parlait toujours pas, il ne me tendait toujours pas sa main, mais il me regardait... Et son regard doux et chaleureux disait qu'il m'aimait.

Alors une grande paix m'a envahi, et j'ai commencé à pleurer sans pouvoir m'arrêter... Cette situation difficile où je me trouvais n'avait rien de changé, mais mon regard sur tous ces problèmes avait, lui, changé.

Je loue le Seigneur qui m'a conduit jusqu'ici, en France, pour son travail. Je veux maintenant exprimer cette joie que j'ai en lui par l'art, et partager son grand amour au travers du dessin. Je prie pour que Dieu m'inspire dans la création de ces oeuvres : qu'elles puissent contenir sa consolation, son éternité et son intérêt pour chacun de nous.

Jésus et son amour sont les raisons pour lesquelles je continue à dessiner aujourd'hui.

Que ma vie puisse être utilisée pour sa gloire !

témoignage de Sin Ho

Soutien pendant l'examen

Je m’appelle Olivier, j’ai 19 ans, et je suis en classe préparatoire.

Je suis né dans une famille chrétienne pratiquante et j’ai donc toujours été à l’église mais ce n’est pas pour autant que j’aimais cela.

En réalité cela m’ennuyait, j’aurais bien souvent préféré faire la grasse matinée plutôt que de me lever pour aller à l’église. Cette situation a duré plusieurs années, en fait jusqu'il y a 1 ou 2 ans. Sans raison particulière, ce sentiment à changé et j’ai commencé à bien aimer l’église.

Il y a environs 1 an j’ai décidé de demander le baptême car je voulais vraiment m’engager dans une relation avec Dieu.

Cette envie d’être plus proche de Dieu s’est vraiment renforcé au cours de l’année, au fur et à mesure que j’apprenais à lui faire confiance

Je l’ai vraiment vu agir au cours de cette année notamment dans le cadre de mes études, particulièrement une fois où j’avais une colle de physique avec un programme particulièrement chargé (30, 40 pages à connaître presque par cœur) et où je n’avais eu le temps que d’apprendre à peu près la moitié. Cette situation me stressait et j’avais demandé à mes parents de prier pour cela.

Parallèlement à cela j’avais lu dans la Bible une parole qui m’avait vraiment donnée la paix.

Sois sans crainte, car je suis avec toi. n'ouvre pas des yeux inquiets, car je suis ton DIEU. Je te fortifie, je viens à ton secours. Je te soutiens de ma droite victorieuse.

Livre d'Esaïe chapitre 41 verset 10

Finalement le Seigneur a bien guidé les choses puisque le professeur m’a donné en début d’heure une feuille avec des questions de cours et des exercices qui ne portait que sur ce que je savais faire, et il me mit 17.

Voilà ce qui ma poussé à demander le baptème.

témoignage d'Olivier

Dieu agissait dans ma vie

Je m’appelle Charlotte et j’ai 17ans. Je suis née dans une famille chrétienne et j’ai grandi à l’église de Chartres. Quand j’étais petite c’était une évidence que Dieu existait et il aurait pas vraiment pu en être autrement avec de parents chrétiens, des grands-parents, des oncles et tantes, des cousins et des cousines. Ca faisait vraiment partie de mes repères d’enfant. Et puis j’ai grandi.

En classe de troisième j’ai eu une première grosse prise de conscience. C’était à l’enterrement d’un garçon de mon collège. En voyant son cercueil avancer dans l’allée, en me disant que dans ce truc en bois y avait Julien avec le crâne défoncé, mort, j’ai réalisé que la vie tenait à pas grand-chose voire même à rien du tout et qu’on y accorde beaucoup trop d’importance. J’ai compris que la seule chose qui importait vraiment c’était d’être avec Dieu.

Quelques temps plus tard je suis rentré en seconde. Ca était une période de remise en question notamment sur le plan spirituel dans la mesure où j’étais à l’internat, à Orléans, loin de chez moi. Il fallait que je retrouve des repères. Et puis au cours de l’année je me suis remise à lire ma bible et à prier, ca allait mieux.

A la fin de mon année de seconde je suis partie en Allemagne pendant 6 semaines. Ca m’a permis de prendre des distances par rapport à ma vie et avec ce recul je me suis rendu compte à quel point Dieu agissait dans ma vie. De par mon tempérament, jamais je n’aurais pu faire le parcours qui a été le mien jusqu’à aujourd’hui mais je crois vraiment que Dieu a mis sur mon chemin les bonnes personnes au bon moment qui m’ont poussé à me dépasser dans différents domaines.

Directement après ce séjour en Allemagne je suis partie en camp scout pendant 3 semaines. Je fais du scoutisme depuis l’âge de 10 ans et chaque camp d’été apporte de nouvelles expériences inoubliables. C’est très enrichissant, notamment sur le plan spirituel parce que outre les études bibliques quotidiennes le camp c’est l’occasion de nombreux moments de partage et on apprend énormément les uns des autres. L’été dernier j’ai pu constater à quel point certaines personnes avaient totalement changées en l’espace d’une seule année parce qu’elles s’étaient converties et ça m’a beaucoup encouragée.

Mais il y avait encore quelque chose qui clochait dans ma relation avec Dieu c’est que j’avais beaucoup de questions en tête auquel j’arrivais pas à trouver de réponses satisfaisantes. Ce problème s’est résolu suite à un message que j’ai entendu d’un jeune orateur d’une église de Grenoble et grâce à cette prédication j’ai vraiment réussi à laisser tomber mes interrogations et je me suis sentie libérée.

J’ai abordé mon année de première en étant vraiment en paix avec moi-même et avec mon environnement et j’ai jamais autant lu ma bible et prié que cette année et ça m’a apporté beaucoup de sérénité. J’ai compris que la seule chose qui me manquait encore c’était le baptême.

témoignage de Charlotte

France MissionFrance Mission

Bâtir des églises qui se multiplient

Réseau FEFRéseau FEF

Réseau Fraternel Evangélique Français

CNEFCNEF

Conseil National des Evangéliques de France

Connexion membres



Nos coordonnées

Eglise Protestante Evangélique

La Bonne Nouvelle de Chartres

1 rue de Rechèvres

28000 CHARTRES

Culte à 10h tous les dimanches

Retrouvez-nous

Adresse


Ville


Code Postal


Pays

Visiteurs

Aujourd'hui411
Hier391
Semaine411
Mois6957
Total276205