Ecc 1.2

« Dérisoire, absolument dérisoire,… tout est dérisoire ! ».

Affirmer que tout est fragile et fugace ne signifie pas nécessairement que tout est absurde et insensé. C’est aussi une vanité de penser que seul ce qui est utile et pérenne a du sens et de la valeur.

Tout au long de son livre, l’Ecclésiaste s’attache à séparer le vaporeux du certain. Nous nous trompons souvent… et cela nous conduit à placer notre espérance aux mauvais endroits.

L’apôtre Paul reprend ce verset en Ro 8.20. Il précise que nous aspirons à un monde renouvelé (ce qui est évident) et que Dieu nous a donné une espérance (ce qui l’est moins). On ressent facilement la déception et l’aspiration à autre chose… saurons-nous vivre l’espérance tout autant vivement ?

Hévél, le mot clé de ce livre, apparaît environ 40x. Ce mot signifie littéralement : « vapeur, buée » et il peut prendre le sens imagé de « vanité, absurdité, fragilité, éphémère, finitude, souffle, illusion, chimère, ... ». La forme est un superlatif, ce que tente de rendre la traduction « absolument dérisoire ». (certains ont proposé : la vanité suprême).

  lbh 

Ecc 1.4-11

Premier constat : rien ne sera jamais vraiment neuf.

L’homme ne fait que passer, sans retour, sans laisser de trace, sans rien changer, sans rien comprendre…

Dans la nature il y a des cycles bien connus, mais pour l’homme ce n’est pas ainsi, il vient, puis disparaît. Un propos doublement polémique :

  • à celui, qui divinise la création, est répété que le soleil n’est rien de plus que… le soleil.
  • à celui, qui divinise l’homme, est affirmé qu’il est le plus fragile (le plus dérisoire) de la création, même si l’homme aime se présenter comme le centre ou le summum.

 « Qohélet veut nous éviter de manquer notre vie en vivant sans cesse à contretemps, en oscillant du regret vain à l’espoir creux. » A.Maillot.

Ecc 1.12-18

2 e constat : la sagesse est dérisoire, comme le reste. Courir après la connaissance, c’est courir après le vent. Au moins le sage le sait… maigre avantage.

Qui n’a pas connu cette impression durant ces études : plus j’en connais, plus je sais ce que j’ignore encore.

Pasteur aurait dit : « Un peu de connaissance éloigne de Dieu, beaucoup de connaissance rapproche de Dieu ».

L’Ecc. s’ applique un critère que l’on connaît bien. « Ce qui est tordu ne peut être redressé, ce qui manque ne peut être compté ». Le manque, la perte, le deuil sont nos réalités ; nous devons apprendre à les traverser sans quoi toute notre vie deviendra « sujets d’affliction et tourments », pour plagier le v.18 .

Ecclésiaste valorise la sagesse hébraïque (savoir pour bien agir au bon moment) par opposition à la sagesse grecque (connaître pour saisir le pourquoi des évènements et maîtriser notre destinée). C’est pourquoi certains proposent une rédaction au IVe av.JC, à l’époque de la montée de l’empire grecque.

Dates à retenir

Tous les mercredis

Réunion de prière à l'église

Tous les mercredis à 20h

Le 3ème samedi

Petit déjeuner devant l'église

08h30

Dimanche

Culte

10 h 00

Perspectives : Des églises, une mission

Perspectives (nouveau nom de France-Mission)

Réseau Fraternel Evangélique Français
Conseil National des Evangéliques de France

Nous contacter

Eglise Protestante Evangélique

La Bonne Nouvelle de Chartres

1 rue de Rechèvres

28000 CHARTRES

Pasteur Olivier REBER

Téléphone : 02 34 43 33 61

Nos cultes

Culte à 10h tous les dimanches

Email :

Site : www.epe-chartres.com

Membre de l’Union d’Eglises Perspectives

Affiliée au Réseau FEF et au CNEF

Espace membres

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Copyright © 2002 - 2020 Eglise Protestante Evangélique La Bonne Nouvelle de Chartres Administration Création : Mon Eglise sur le Net